Marché aux Puces de Saint-Ouen

Marché Serpette 
Stand 9 Allée 1 sur cour devant le palmier

F -93400 Saint-Ouen

Marta Bryl - Archéologie

Horaires d'ouverture 

Samedi       10h30 - 18h
Dimanche   10h30 - 18h

OLPE

OENOCHOE

HYDRIE

LOUTROPHORE

Récipient de grande taille, entre 40 et 150 centimètres, la loutrophore, du grec loutron eau de bain et phero porter  servait à contenir du liquide. Pour les cérémonies nuptiales athéniennes, elle servait à transporter l'eau de la fontaine Callirhoé, nécessaire au bain de la fiancée. Elle était aussi en usage dans les rites funéraires, où on la dressait sur les tombes de ceux qui étaient mort sans avoir connu le mariage, dans ce cas, elle contenait de l'huile. Comme pour le lécythe, une ampoule y était insérée afin de limiter la quantité du précieux liquide.

L'oenochoé - du grec signifiant verseur de vin - est un vase d'une taille comprise entre 15 et 50 centimètres en moyenne. Il puisait l'eau et le vin dans le cratère avant de les verser dans les coupes. Beazley en identifie dix types basés sur les variations de forme, comme le type d'embouchure, circulaire ou trilobée, ou la forme de l'anse. Une forme particulière qu'est le chous, de forme rebondie, à embouchure trilobée, était utilisée à Athènes pendant les Anthestéries - festival de printemps célébré en l'honneur de Dionysos- et qui servait de mesure pour les concours de boisson -environ trois litres.

L'hydrie - du grec hudor : eau - se caractérise par une large panse, une embouchure évasée, deux anses horizontales pour transporter et une troisième verticale pour verser. D'une hauteur moyenne de 30 centimètres et à ouverture circulaire, l'hydrie servait à puiser et transporter l'eau. On sait également que l'hydrie servait pour contenir des bulletins de votes et des cendres. Elle apparaîtra en Grèce dès le VIIIème avant notre ère et sera produite jusqu'à la fin du IVème siècle avant notre ère dans une variété de formes, en figures noires et rouges.Au début de la production à figures noires les exemples d'hydries étaient pansues, avec des anses s’incurvant à angle droit. Vers le milieu du VIème siècle avant notre ère se développe un type à épaule, souvent décoré de trois zones : l'épaule, le corps et la prédelle. La production à figures rouges est caractérisée par une forme plus élancée, avec des anses très incurvées vers la panse. 

Variante de l'oenochoe, l'olpé est une cruche d'une hauteur comprise entre 10 et 40 centimètres. Il en diffère cependant par son corps qui tend à s'élargir au niveau du pied, par son col cylindrique non séparé, son embouchure circulaire ou trilobée. L'olpé était utilisée pour contenir l'eau et le vin, les puiser dans le cratère et les verser dans les coupes.

0